PARMI LES COMMANDEMENTS DU NOBLE CORAN : LES DIX COMMANDEMENTS


قال الله تعالى في سورة الأنعام :

 

{ قُلْ تَعَالَوْا أَتْلُ مَا حَرَّمَ رَبُّكُمْ عَلَيْكُمْ أَلَّا تُشْرِكُوا بِهِ شَيْئًا وَبِالْوَالِدَيْنِ إِحْسَانًا وَلَا تَقْتُلُوا أَوْلَادَكُمْ مِنْ إِمْلَاقٍ نَحْنُ نَرْزُقُكُمْ وَإِيَّاهُمْ وَلَا تَقْرَبُوا الْفَوَاحِشَ مَا ظَهَرَ مِنْهَا وَمَا بَطَنَ وَلَا تَقْتُلُوا النَّفْسَ الَّتِي حَرَّمَ اللَّهُ إِلَّا بِالْحَقِّ ذَلِكُمْ وَصَّاكُمْ بِهِ لَعَلَّكُمْ تَعْقِلُونَ (151) وَلَا تَقْرَبُوا مَالَ الْيَتِيمِ إِلَّا بِالَّتِي هِيَ أَحْسَنُ حَتَّى يَبْلُغَ أَشُدَّهُ وَأَوْفُوا الْكَيْلَ وَالْمِيزَانَ بِالْقِسْطِ لَا نُكَلِّفُ نَفْسًا إِلَّا وُسْعَهَا وَإِذَا قُلْتُمْ فَاعْدِلُوا وَلَوْ كَانَ ذَا قُرْبَى وَبِعَهْدِ اللَّهِ أَوْفُوا ذَلِكُمْ وَصَّاكُمْ بِهِ لَعَلَّكُمْ تَذَكَّرُونَ (152) وَأَنَّ هَذَا صِرَاطِي مُسْتَقِيمًا فَاتَّبِعُوهُ وَلَا تَتَّبِعُوا السُّبُلَ فَتَفَرَّقَ بِكُمْ عَنْ سَبِيلِهِ ذَلِكُمْ وَصَّاكُمْ بِهِ لَعَلَّكُمْ تَتَّقُونَ (153)}

 

Allah le très haut a dit dans la sourate Les bestiaux :

Dis: {Venez, je vais réciter ce que votre Seigneur vous a interdit: ne Lui associez rien; et soyez bienfaisants envers vos parents. Ne tuez pas vos enfants pour cause de pauvreté. Nous vous nourrissons tout comme eux. N'approchez pas des turpitudes ouvertement, ou en cachette. Ne tuez qu'en toute justice la vie qu'Allah a rendue sacrée. Voilà ce qu’ [Allah] vous a recommandé de faire; peut-être comprendrez-vous.(151) Et ne vous approchez des biens de l'orphelin que de la plus belle manière, jusqu'à ce qu'il ait atteint sa majorité. Et donnez la juste mesure et le bon poids, en toute justice. Nous n'imposons à une âme que selon sa capacité. Et lorsque vous parlez, soyez équitables même s'il s'agit d'un proche parent. Et remplissez votre engagement envers Allah. Voilà ce qu'Il vous enjoint. Peut-être vous rappellerez-vous(152)‹Et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc; et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie.› Voilà ce qu'Il vous enjoint. Ainsi atteindrez-vous la piété. (153)}

……………………………………………………………………………………………………………………………. 

Allah le très haut dit à son prophète – louanges et salutations d'Allah sur lui-  et à toute personne appelant au chemin d'Allah : { Dis } à tous les gens {Venez, je vais réciter ce que votre Seigneur vous a  interdit } une interdiction générale incluant tous les gens et regroupant tous les interdits parmi les boissons, les nourritures, les paroles et les actes.

LES DIX COMMANDEMENTS SONT :

Le premier commandement : {ne Lui associez rien}

Que ça soit peu ou beaucoup, et la réalité de l'association à Allah est: le fait d’adorer une créature comme on adorerait Allah, ou la glorifier comme on glorifie Allah, ou qu’on lui accorde une des particularités de la seigneurie ou de l'adoration, si le serviteur d’Allah délaisse l’association sous toutes ses formes il devient un adepte de l’unicité (un mouwahhid), et devient sincère envers Allah dans toutes ses états, ceci est le droit d’Allah sur ses serviteurs, qu’ils l’adorent sans rien lui associer. Celui qui prétend qu’Allah a un associé, a certes amoindri la royauté d’Allah, sa gloire et sa domination, mais par contre celui qui n’associe rien à Allah a certes cru qu'Allah étant l’unique, le roi, le dominant, le glorifié, Allah le très haut a dit : {Dis: ‹Montrez-moi ceux que vous Lui avez donnés comme associés. Eh bien, non! C'est plutôt Lui, Allah, le Puissant, le Sage} [Saba: 27]

Le deuxième commandement : { et soyez bienfaisants envers vos parents }

Allah le très haut et sublime a commencé par le droit le plus important après son droit qui est le droit des parents; Il a donc ordonné d’être bienfaisant envers eux en ayant des bonnes et nobles paroles, et en ayant des actes plaisants et recommandés, donc toute parole et acte contribuant à obtenir un profit aux parents, ou bien à apporter leur joie, est comptabilisé parmi la bienfaisance, en outre cette bienfaisance exclue toute ingratitude envers eux, heureux donc celui qui est pieux envers ses parents et gare à celui qui est ingrat envers eux.

Le troisième commandement : { et ne tuez pas vos enfants}

Qu'ils soient des garçons ou des filles { pour cause de pauvreté } c'est-à-dire : à cause de la pauvreté et du fait que vous manquiez de moyens pour subvenir à leurs besoins, comme ce fut le cas au temps de l'anté-islam inhumain et injuste, et de ce fait s'il est interdit de les tuer dans cette condition, alors qu'ils sont leurs enfants, les tuer sans raison, ou bien le fait de tuer d’autres enfants est plus à même d'être interdit.

{Nous vous nourrissons tout comme eux} c’est-à-dire: nous nous sommes engagé à subvenir aux besoins de tous, donc vous n’êtes pas ceux qui subviennent aux besoins de vos enfants, ni à votre propre personne, ils ne constituent donc aucune contrainte pour vous.

Le quatrième commandement : { N'approchez pas des turpitudes }

Il s'agit des grands péchés obscènes, {Ouvertement, ou en cachette} c'est-à-dire : ne vous approchez pas de ce qui est apparent et ce qui est dissimulé parmi celles-ci, et l’interdiction de s’approcher des turpitudes est plus significatif que l'interdiction du  simple fait de l'effectuer, car ceci comprend l’interdiction des causes et les moyens menant à ces grands péchés.

Cinquième commandement :{ Ne tuez qu'en toute justice la vie d'une personne qu'Allah a rendue sacrée}

Il s’agit de la vie du musulman, qu'il soit homme ou femme, petit ou grand, pieux ou pervers, et même le mécréant étant sous la protection d’un pacte et d’un accord {qu'en toute justice } comme le marié(e) qui commet l’adultère, la loi du talion, et celui qui délaisse sa religion et s'écarte de la communauté { Voilà } tout ce qui a été évoqué {ce qu’Allah vous a recommandé de faire; peut-être comprendrez-vous } les commandement venant d’Allah, puis vous les gardez en mémoire, ensuite vous les prenez en considération et les mettez en application, le verset nous prouve que selon la compréhension du serviteur dépendra l'application de ce qu’Allah lui a ordonné.

Le sixième commandement : {Et ne vous approchez des biens de l'orphelin}

En les consommant, ou bien en effectuant un échange en sa défaveur ,ou se l'approprier sans aucune raison {que de la plus belle manière} c’est-à-dire: sauf dans le cas où ils seront utilisés pour les fructifier, et que cela leur soit profitable, ceci prouve donc qu’il est interdit de s’en approcher, et de les utiliser d'une manière venant à nuire aux orphelins, ou même les utiliser d’une manière où il y aurait ni perte et ni profit{ jusqu'à ce qu'il ait atteint } c’est-à-dire l’orphelin { sa majorité } c'est-à-dire: jusqu'à atteindre l’âge de la puberté et qu'il soit mature, et qu'il sache gérer, dès lors qu'ils atteint la majorité, à ce moment on lui restitue ses biens, et en fait l'usage comme bon lui semble. 

Le septième commandement : {Et donnez la juste mesure et le bon poids, en toute justice}

C'est-à-dire avec équité et une justesse complète, et si vous faisiez l'effort dans ce sens alors {Nous n'imposons à une âme que selon sa capacité} c'est-à-dire : dans la mesure de ses capacités et sans la contraindre, celui donc qui fait un effort pour être juste et équitable dans les mesures et la balance et par la suite commet une erreur sans qu'il y ait un excès de sa part et sans qu'il ne le sache, Allah est alors pardonneur et il est clément.

Avec ce verset et bien d’autres semblables, les savants démontrent qu’Allah n’impose point à une personne ce dont elle n’a pas la capacité, et que celui qui  a craint Allah à travers ses commandements, et a fait ce qu’il a pu à travers cet acte ne sera pas blâmé pour le reste.

Le huitième commandement : {Et lorsque vous parlez, soyez équitables même s'il s'agit d'un proche parent}

Une parole afin de juger entres les gens, trancher entre eux, que vous prononciez concernant des paroles ou des situations {soyez équitables} dans vos paroles en faisant usage de la vérité sur celui que vous appréciez et celui que vous n'appréciez pas, et en faisant preuve d'équité et en ne dissimulant pas ce qui doit être révélé, car pencher du côté de celui qu'on apprécie au détriment de celui qu'on apprécie pas en le critiquant ou en critiquant ses paroles fait partie de l'injustice prohibée.

Les savants ont d'ailleurs mentionné que le juge se doit d’être juste et équitable entre les deux parties adverses en ce qui concerne ses remarques et dans ses paroles

Le neuvième commandement : {Et remplissez votre engagement envers Allah}

Ceci comprend l'engagement que les serviteurs ont envers Allah en ce qui concerne ses droits en les mettant en application et en les réalisant et comprend aussi les engagements que les serviteurs prennent à travers les contrats qui lie les uns par aux autres. Tous ses engagements doivent être tenus et il est interdit de les rendre caduques ou d'y apporter un quelconque manquement.

{ Voilà } les lois citées auparavant { ce qu'Il vous enjoint. Peut-être vous rappellerez-vous } ce qu’il vous a clarifié parmi les lois, et que vous exécutiez ses commandements réellement, et que vous sachiez ce qu’elles contiennent comme sagesses et lois.

Dès lors qu'il a expliqué une grande partie des grands commandements, et les légiférations importantes, il les a indiqué et a indiqué ensuite ce qui est plus général que ces commandements en disant dans le dixième commandement { Et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc }

C'est-à-dire ces lois et celles qui lui sont semblables, parmi celles qu’Allah a notifié dans son livre, et a clarifié à ses serviteurs, le chemin d’Allah qui le mène à Lui et  dans sa noble demeure, un chemin modéré, facile et concis.

{Suivez-le donc} afin que vous jouissiez du succès et la réussite, et que vous atteignez les espoirs et les joies {et ne suivez pas les sentiers} c'est-à-dire les voies qui sont contraires à ce chemin {qui vous écartent de Sa voie} c'est-à-dire qui vous égarent de ce chemin et vous dispersent à gauche et à  droite, et si donc vous vous égarez du droit chemin, il n’y a plus d’autres voies autres que celles qui conduisent en enfer.

{Voilà ce qu’Allah vous a recommandé de faire; peut-être comprendrez-vous } si vous réalisez ce qu'Allah vous a notifié à travers ses commandements en ayant la science et  en les mettant en application vous serez donc parmi les pieux et parmi les serviteurs d'Allah ayant obtenu la réussite.

Par ailleurs Allah a évoqué un seul et unique chemin et l'a attribué à Lui car c'est le seul chemin qui mène à Lui, et Allah est celui qui vient en aide aux itinérants afin qu'ils empruntent ce chemin.[1]

Et pour conclure ce bref aperçu des dix commandements, commençons maintenant ensemble à le mettre en pratique dans ce bas monde par la volonté d’Allah, ensuite ensemble on récoltera ces fruits dans le paradis.

Les dix commandements sont :

  1. {Ne Lui associez rien}

Ne lui associez rien parmi ses créatures dans son adoration, vouez à lui seul plutôt la totalité des adorations exclusivement, comme la peur, l’espoir et les invocations et bien d’autres.

  1. { Et soyez bienfaisants envers vos parents }

Que vous soyez bienfaisants aux parents par la bonté, les invocations en leur faveur, et bien d’autres choses en rapport avec la bienfaisance.

  1. {Ne tuez pas vos enfants pour cause de pauvreté. Nous vous nourrissons tout comme eux}

Et ne tuez pas vos enfants à cause d'une pauvreté qui vous atteint, car Allah subvient à vos et leurs et besoins.

  1. {N'approchez pas des turpitudes ouvertement, ou en cachette}

N’approchez pas ce qui est apparent parmi les grands péchés et ce qui est dissimulé.

 

  1. {Ne tuez qu'en toute justice la vie qu'Allah a rendue sacrée}

Ne tuez qu'en toute justice la vie qu'Allah a interdit de tuer, et ceci dans le cas où l'on applique la loi du talion sur le tueur, ou un(e) marié(e) qui commet l’adultère, ou celui qui sort de l’Islam pour entrer dans la mécréance 

  1. {Et ne vous approchez des biens de l'orphelin que de la plus belle manière, jusqu'à ce qu'il ait atteint sa majorité}

Ô vous les tuteurs n'approchez pas des bien de l'orphelin sauf dans le cas où cela est bénéfique pour leurs biens et qu’il en tire profit, jusqu'à ce qu’il atteigne l’âge de la puberté et qu’il soit mature, s’il atteint ceci remettez lui alors ses biens.

  1. {Et donnez la juste mesure et le bon poids, en toute justice}

Et donnez la juste mesure et le bon poids en toute équité, à travers lequel on trouve l'honnêteté complète.

  1. {lorsque vous parlez, soyez équitables même s'il s'agit d'un proche parent}

Et lorsque vous parlez faites en sorte d'être juste sans se détourner de la vérité en ce qui concerne une information, un témoignage, un jugement ou une intercession, même si la personne concernée par ce que vous dites est un proche parent ne penchez pas de son coté en délaissant la vérité.

  1. {Et remplissez votre engagement envers Allah}

Et remplissez l’engagement que vous avez pris vis-à-vis d’Allah en mettant en application sa légifération. 

  1. {voilà Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc; et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie}

Et parmi les commandements qu'Allah a ordonné est le fait que l’Islam est le droit chemin d'Allah, empruntez le donc, et ne suivez pas les voies de l'égarement, car elles vous dispersent et vous éloignent du droit chemin d’Allah, cette indication vers le chemin droit est celui qu' Allah vous a recommandé, afin que vous vous écartez de son châtiment et cela en obéissant à ses ordres et en vous éloignant de ses interdits [2].

 

 


[1] Voir: Taysiir Al Kariim Ar Rahman fi Tafsir Kalaam Al Mannan du savant Abderrahman As Saadi qu'Allah lui fasse miséricorde ( mort en 1376 hijri)

[2] Voir: at tafsir al mouyassir, écrit par un groupe de savants, édité par le complexe du roi fahd pour l'impression du saint Coran.