La conversion en islam du grand évêque de l'empire d'Héraclès


Thagather fut un grand évêque ayant vécu à l'époque d'Héraclès et ce qu'il le conduisit à l'islam fut la même qui y conduisit Abdullah ibn Salam qui fut le grand rabbin juif et leur maître à Médine, et ceci dans ce qu'il a vu comme concordance dans l'évangile en ce qui concerne les caractéristiques de Mouhammed, louanges et salut d'Allah sur lui, mais aussi le lieu et le moment de son avènement.

Lorsque le prophète, louanges et salut d'Allah sur lui, avait envoyé Dihhya Al Kalbi, qu'Allah l'agrée, vers Héraclès l'empereur Romain avec un message l'appelant à l'islam, Héraclès l'a pris donc et l'a lu, son contenu était:

Au nom d'Allah le miséricordieux, le très miséricordieux

De la part du messager d'Allah Mouhammed à l'empereur romain Héraclès, paix à celui qui suit la guidée, ceci étant dit:

Je t'invite à l'appel de l'islam, embrasse l'islam tu seras sauvé, embrasse l'islam et tu obtiendras d'Allah une double récompense, mais si tu refuses tu auras sur ta charge les pêchés des ariens[1] { Dis: «Ô gens du Livre, venez à une parole commune entre nous et vous: que nous n’adorions qu’Allah, sans rien Lui associer, et que nous ne prenions point les uns les autres pour seigneurs en dehors d’Allah». Puis, s’ils tournent le dos, dites: «Soyez témoins que nous, nous sommes soumis»}

Dès lors qu'il a terminé de lire le message les voix se sont alors élevés auprès de lui et les bruits se sont accentués. [ rapporté par Al Boukhari: 4278]

Héraclès a envoyé alors ce message au grand évêque de son empire afin de le consulter, l'évêque a alors dit: c'est celui-là que nous attendions tant et ce que Jésus, paix sur lui, nous avait annoncé, quant à moi je le crois et je le suis.

Héraclès a répondu alors: si je fais ceci je perdrais ma royauté.

Puis l'évêque a dit au messager du prophète, louanges et salut d'Allah sur lui: prends ce livre et part vers ton ami et passe lui le salem de ma part et informe le que je témoigne qu'il n'y a pas de divinité qui mérite d'être adorée à part Allah et que Mouhammed est le messager d'Allah, et que j'ai cru et eu foi en lui, et qu'ils ont rejeté ce que j'ai fait, puis il sorti vers eux et le tuèrent.

Lorsque Dihhya repartit vers Héraclès il lui dit alors: je t'ai auparavant dit que l'on craint pour nous, thagater était plus estimé auprès d'eux que moi . [ l'imam Ibn Hajar dans son livre Fath al bari l'explication de sahih Al Boukhari- 1/ 42-43]

 

 

[1] [Les ariens étaient les adeptes d'Arius, prêtre égyptien qui croyait en l'unicité divine et niait que le père et le fils soient deux manifestations du Seigneur.]